Publié par Laisser un commentaire

L’histoire de la propolis, partie 2 (du XIXe siècle à nos jours)

wetenschappelijk onderzoek naar propolis

Comme vous avez pu le lire dans la première partie de notre billet de blog, la propolis est aussi vieille que le miel et est utilisée comme médicament par les humains depuis des siècles. Dans cette suite du blog, nous approfondissons la façon dont la propolis a été étudiée par la science au cours des deux derniers siècles.

Les premières découvertes des chimistes français

Au début du XIXe siècle, la propolis a été étudiée par le pharmacien et chimiste français Nicolas Louis Vauquelin. Il la décrit comme une substance résineuse, malléable, aromatique, de couleur brun rougeâtre. « La chaleur des doigts est suffisante pour les ramollir, elle peut être mâchée entre les dents et n’a pas de goût. »

La recherche sur la propolis était étroitement liée au développement de la chimie. Vers 1815, Michel Chevreul a étudié la composition chimique des flavonoïdes, un groupe diversifié de substances phytochimiques produites par diverses plantes en grande quantité et présentes dans la propolis.

Des chercheurs allemands dissèquent la propolis

Les recherches sur la composition chimique de la propolis ont commencé au début du XXe siècle. Les premières tentatives pour déterminer la composition de la propolis ont été faites par simple fractionnement. Dans l’un des premiers rapports, Dietrich et Helfenberg ont décrit leurs méthodes d’extraction. Ils ont essayé de séparer les constituants de la propolis en alcool, chloroforme et éther. En 1911, Dietrich a identifié la vanilline dans la propolis et Küstenmacher, un autre chercheur allemand, a identifié l’acide cinnamique et l’alcool cinnamylique comme composants de la propolis.

En 1927, le scientifique allemand Rösch a confirmé l’hypothèse de Pline selon laquelle la propolis provient de bourgeons de plantes. Une série d’études menées aux États-Unis a conduit à la découverte de petites quantités de vitamines B1, B2, B6, C et E. En 1957, Ushkalova a découvert quatre types de cire de couleurs différentes dans la propolis.

Composition chimique variable

Pendant tout ce temps, on a supposé que la propolis avait une composition très complexe mais constante, comme la cire d’abeille. Dans les années 1960, l’analyse de nombreux échantillons provenant de différentes régions géographiques à l’aide de méthodes de laboratoire avancées a prouvé que la composition chimique de la propolis est extrêmement variable.

Dans les années 1970, des méthodes plus efficaces, telles que la chromatographie sur colonne et la chromatographie sur couche mince, ont été utilisées pour isoler de plus en plus de constituants de la propolis. Une moyenne de 50 composants chimiques sont identifiés dans un échantillon de propolis provenant d’Europe, différant selon la région et la végétation mais provenant principalement des arbres.

Docteur propolis

Entre 1967 et 1973, une série d’études a été menée au Danemark avec des résultats sensationnels. Le biologiste Karl Lund Aagard a été surnommé Docteur Propolis après avoir décrit les effets de la propolis sur plus de 50 000 patients. Il est arrivé à la conclusion que la substance est efficace contre des dizaines d’affections et n’a pratiquement pas d’effets secondaires. En 1976, il a breveté une méthode de purification de la propolis des ruches d’abeilles.

Propriétés antibactériennes

Dans les années 1940, la première enquête systématique sur l’activité antibactérienne de la propolis a été menée par Kivalkina, qui a déterminé que la propolis tue les staphylocoques et les bactéries typhoïdes. En 1967, Lindenfelser a conclu aux États-Unis que la propolis inhibait 25 des 39 bactéries et 20 des 39 champignons qu’il avait testés in vitro. À cette époque, des expériences ont également eu lieu en Pologne et en Allemagne qui ont montré que de nombreux groupes de bactéries sont sensibles à la propolis.


Vous souhaitez également essayer la propolis ?

Convaincu par l’histoire de la propolis? Essayez la propolis et découvrez ses propriétés curatives. La propolis est en vente dans la boutique en ligne de Caere en formule à 30 %, à 70 %, sans alcool, sirop, gélules et comprimés.
°°°° Plus d’informations et un aperçu de tous les produits à base de propolis


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *